lundi 20 juin 2016

MINICINEX MECCANO MOVIE VIEWER KENNER VIEW-MASTER GAF

C’était sans doute en 1979, Noël chez un oncle. C’était cool. Non pas pour des raisons de retrouvailles, je n’ai jamais eu la fibre familiale, mais juste parce que j’avais compris que ce genre de bal des ego me permettait de multiplier les cadeaux...
Histoire de calmer le seul gosse présent, moi, les adultes avait décidé de lui filer ses paquets le soir même, évitant ainsi, aussi bien à lui qu’à eux-mêmes, une infernale nuit blanche. On sait ce que c'est qu'un gamin qui attend comme un bœuf l’aube afin de s’en aller déchirer gaiement le fin papier recouvrant les boîtes mystérieuses.
Etait-ce ce même Noël où j’ai reçu mon Goldorak Shogun de 60 cm ? Je ne sais plus. Toujours est-il que, parmi le quasi entrepôt de boîtes devant moi, se trouvait un Minicinex jaune et quelques K7 de film, deux de Star Wars et un sur Peter et Elliott Le Dragon. Je dois admettre que ce cadeau ne m’emballa pas des masses, sans doute du fait que je n’étais fan ni des clowns en capes se tapant dessus avec des néons géants et encore moins de Disney. Une K7 de Goldorak aurait tout changé évidemment. Et dire qu’il y en avait !

En 2010, j’ai pondu sur ce blog un post à propos du Minicinex et de tous ces machins promettant des films aux doux rêveurs que nous étions. C'était pour le souvenir. Si on m’avait dit qu'il reviendrait dans ma vie… Le retrouvant récemment en brocante, et le même que j’avais eu étant gosse, avec une des K7 Star Wars en plus, je l’ai pris parce que, même si le mien n'a pas fonctionné des masses, il est resté sur mon étagère de gosse pendant très longtemps, je le voyais tous les jours, il faisait partie des meubles. De plus, l'idée d'en faire une review était intéressante, sans parler de retrouver ensuite les K7 de Goldorak. Tout vient à point.
Je groupe également dans cette review, en plus du Minicinex, la version manuelle sans pile de Kenner, le Movie Viewer, ainsi que le View-Master de Gaf. Un post riche.

On démarre avec le Minicinex. Le mien était jaune aussi, il en existe d'autre couleur, vert, rouge etc. On voit la manivelle et la tige noire sur le côté droit qui sert à éjecter la cassette.

Face avant, avec son objectif.

Dessus. Il pèse 895 grammes avec ses piles et mesure 24 cm de long pour 16 de haut.

Le coeur du système. Un logement pour y mettre la cassette. Dedans, une ampoule qui éclairera une loupe et dont la lumière sera projetée sur la bobine de film et finira dans l'objectif. C'est tout con et à la limite du préhistorique maintenant.

Allumage. Derrière l'ampoule, un cache "ramène" un peu plus de lumière à l'avant.

Moteur!

L'objectif s'enlève, pour le nettoyer ou tout simplement le remplacer si casse il y a.

Dessous. Le cache des piles est le truc qui se perd le plus facilement j'ai remarqué. Sur eBay, des tas de Minicinex sont souvent en vente sans ça.

Quatre grosses piles LR20 sont nécessaires, ce qui est assez curieux vu que seule l'ampoule a besoin de jus dans ce bidule et elle ne consomme pas tant que ça. Ça faisait des années que je n'avais pas acheté des piles de ce genre. Ne voulant pas me ruiner, j'ai opté pour des piles chinoises. Elles n'ont pas pris feu. Pour l'instant...

Passons aux films. Comme je vous l'ai dit, ce Minicinex était vendu avec une cassette de Star Wars, "Le Duel De La Force". Elle avait même sa boîte autour.

La tranche du dessus.

Verso. Un peu de pub pour le "Cinévue", la VF du Movie Viewer. On va voir ça plus bas.

Enlevons la boîte. Depuis la découverte de ce Minicinex, j'ai eu le temps de trouver une cassette sur Goldorak.

Chacune de ces cassettes se présente ainsi. Le petit trou du milieu, c'est pour la manivelle et celui vers l'avant, c'est pour le système lumineux. Précisions que tout ce matos, Minicinex et cassettes, est robuste.

Devant, le film.

On introduit la cassette dans le logement, clac! On enclenche le bouton à droite et il n'y a plus qu'à faire tourner la manivelle.


Un dilemme s'est posé pour cette review. Parler des films de ces cassettes, c'est bien, mais les montrer, c'est mieux. Mais filmer un film, c'est un peu con. Surtout que tout seul, c'était franchement pas évident de tourner la manivelle et filmer en même temps. Heureusement, Super Rouquine était là. Elle tenait le Minicinex et moi je filmais le mur, de côté car devant, avec notre ombre, ça aurait foiré. Le résultat est salement bancal, faut dire aussi qu'on a beaucoup ri devant l'intense connerie de la chose, on se sentait très intelligent... Mais plus que le film, ce qu'il faut voir là-dedans, c'est que c'est un véritable bout de Star Wars et de Goldorak qui défile devant nos yeux. Ce n'est pas un truc refait par des tâcherons ou un slideshow d'images ou de dessins pourris, non. C'est directement issu de l'original. Et pour les gosses que nous étions, à une époque où le magnétoscope n'existait pas et pour qui (re)voir ces choses là voulaient obligatoirement dire diffusion télé ou cinéma, ces dizaines de secondes n'avaient pas de prix. Grâce à elles, et dans notre chambre, nous nous replongions directement dans notre univers et à volonté. On démarre avec l'extrait de Star Wars, le combat entre Obi et Darky. J'avais cette cassette en 79, la revoir des années après m'a fait très bizarre.


Puis Goldorak. Je crois qu'il existe trois cassettes sur le robot de l'espace et toutes portent sur l'épisode Le Mercenaire De L’Oppression. Chaque extrait fait une quarantaine de secondes. Il n'y a pas de son évidemment, sauf celui du cliquetis de la manivelle. A noter qu'elle permet de varier la vitesse du film. Plus vous tournez vite et plus ça ressemble à Benny Hill... Vous pouvez également tourner dans l'autre sens et voir le film en sens inverse.

La notice.

Elle se déplie.

Comme je le disais, un système tout con.

Verso.

Minicinex, done! On passe au Movie Viewer de Kenner. Ici, c'est de l'import pur jus en provenance des USA. Chez nous, ce truc était connu sous le nom de "Cinévue" aperçu plus haut, et toujours vendu par Meccano, qui était l'importateur français de Kenner. Tout ce qui est Minicinex ou Cinévue vient de Kenner.

Tranche supérieure. Les deux faces sont semblables.

Le Movie Viewer en lui-même. J'en ai deux. Pour avoir les cassettes, il faut parfois accepter une visionneuse avec...

Système identique au Minicinex, les piles et l'ampoule en moins. Mais alors, sans lumière, comment va-t-on voir le film?

Simple! Vous voyez l'espèce de piton en plastique transparent au milieu? Ce truc est une sorte de loupe qui va capter la lumière naturelle ambiante et la réfracter dans le viseur.

Ce même viseur est à se coller sur l'oeil. Vous n'avez plus qu'à faire tourner la manivelle pour voir le film. Encore plus rudimentaire que le Minicinex!

Pour le Movie Viewer, j'ai trois cassettes, toutes sur l'ami Steve Austin. Elles montrent des extraits de la série, comme le générique, des scènes de bagarre ou des sauts et autres lancers de rochers en polystyrène.

Installation.

Côte à côte, on remarque une différence de look entre les cassettes européennes (Goldorak) et américaines (Steve). Les américaines sont un gros bloc rectangulaire, les européennes sont plus fines et avec un meilleur design. Peut-être que Meccano les a retouchées.

Même système.

Faisons le test inverse. J'installe dedans la cassette de Goldorak pour le Minicinex, et ça marche parfaitement. Bon, j'ai essayé de vous montrer un bout de ces films dans cette visionneuse mais le résultat était vraiment trop mauvais et surtout compliqué à mettre en pratique. Se mettre face à la fenêtre ouverte, coincer le Movie Viewer entre ses genoux, coller l'objectif de l'APN sur celui de la visionneuse, tourner la manivelle, essayer de rester bien droit... Et à la sortie, une faible lueur filmée. Désolé mais ça ne va pas être possible. Mais je me disais que ces films sur Steve passeraient dans le Minicinex.

Hélas! Il y a un problème de taille, la cassette américaine est trop haute d'un centimètre et ne rentre pas dans le lecteur européen, alors que le contraire oui. Vraiment dommage.

Là, ça aurait pu aller...

...mais là, non. Pas la peine d'insister. Bien sûr, si vous voulez limer un des coins du Minicinex, là ça passera mais ce sera sans moi.

Enfin, on termine notre review avec le View-Master de la marque GAF. Je n'en ai pas eu étant gosse, je suis juste tombé une fois dessus, dans les années 70, chez un cousin qui en avait avec quelques disques sur Disney. Mais avec le Minicinex et le View-Master, j'ai voulu compléter ma collection de visionneuses rétro. La Rouquine adore ces trucs en plus.

J'ai trouvé celui-ci au Royaume-Uni. En France, les View-Master sont assez rares et surtout chers. De plus, il y a des tas de modèles, le plus souvent modernes. Je voulais le vieux rouge, le plus connu. J'ai payé ce View-Master 12€, frais de cochon inclus. Une paille! Il fonctionne parfaitement, même si je l'ai reçu dégueulasse. On se demande ce que font les gens de leurs objets quand même.... Et même si les accidents peuvent arriver, avant de vendre quelque chose, on le nettoie. Ne serait-ce que pour mieux le vendre. Certains, ça ne leur vient même pas à l'idée. Récemment, la Rouquine a chiné un vieil appareil-photo couvert de terre, comme s'il avait été enterré dans le jardin et récemment sorti!

Vue du dessus. Le View-Master a cartonné pendant des années en abordant tous les thèmes, aussi bien le cinéma que les séries, les dessins animés et même des trucs improbables comme les vues de pays étrangers ou l'éducatif.

J'avoue avoir acheté ce View-Master surtout pour voir les images de Steve.

Importée des USA, cette pochette est complète et contient encore son livret.

Du texte illustré racontant les photos.

Fonctionnement enfantin, on glisse le disque dans la fente, toujours la face écrite vers soi.

Une fois dedans, on met un coup de molette sur le côté, pour bien centrer l'image et à vous le spectacle! Je dois avouer que l'effet 3D est surprenant et vraiment bien fichu. Ces disques proposent des photos des premiers épisodes de la série de L'Homme Qui Valait Trois Milliards. Pour info, Kenner a sorti son propre View-Master, le See-A-Show Viewer et sur le même principe. Je ne sais pas trop ce qu'il vaut mais pour la franchise Steve Austin, ils n'ont rien trouvé de mieux que de nous donner des dessins à reluquer au lieu de photos! Et faut voir la gueule de ces dessins! Il passe assez régulièrement sur eBay mais je n'en veux pas, c'est trop mauvais. Comme pour Goldorak, je fais des choix sur la gamme Steve Austin, je n'achète pas tout sur lui.

Vous montrer quelques images du View-Master me semblaient encore plus compliqué que de filmer l'objectif du Movie Viewer. Et bien pas du tout, ce fut enfantin! Y'a pas de manivelle à tourner là faut dire. Evidemment, vous n'aurez pas l'effet 3D.

Comme vous le voyez, c'est un rendu très rouge, je ne sais pas pourquoi. C'est d'origine ou les films vieillissent? A moins que ça ne soit utilisé pour la 3D.

Un des épisodes où Steve se fait torturer par une salope, qui se révélera à la fin un agent double... Comme avec les films animés du Minicinex vus plus haut, ces images directement tirées de la série permettaient aux gamins de retrouver dans leur chambre les sensations qu'ils avaient devant leur télé à chaque épisode. Un tout petit bout de Steve Austin leur appartenait. Ce n'était pas rien.

Bien évidemment, je ne pouvais louper Goldorak en version View-Master. Il me tardait de le voir en 3D.

Verso. Le truc était intact, jamais ouvert.

Mais vous me connaissez, c'est pas mon truc ça.

Allez, en avant!

J'ai été un peu déçu de constater qu'en guise de photos de la série, je n'avais que des copies dessinées, probablement italiennes. On passe du dessin passable au truc bien raté... Les gueules d'Actarus et d'Alcor là...

Les dessins avec les machines sont nettement plus réussis.

Etant gosse, ça m'aurait largement suffit.

Arrivée la semaine dernière, la pochette avec Superman, le film de 1978. L'illustration montre un Christopher Reeve qui a un sacré problème de gueule, et de bras aussi...

Verso. Cette boîte était déjà ouverte.

Musique!

Ouf! De vraies photos tirées du film! J'angoissais d'avoir, à la place, le Superman turc...

Voiture dans le fossé? Oubliez la dépanneuse et contactez Superman! On constate que c'est bien moins rouge que les disques de Steve.

Addendum : 

Ajout de photos du Give-A-Show, la version électrique du See-A-Show.

Très semblable au Minicinex dans sa forme.

Plus petit par contre.

Mais hélas, ça ne change rien et comme le See-A-Show, ce sont les mêmes dessins ripoux proposés. Pour la projection, ils sont sur cellulo ici et non sur un bout de carton, mais ça ne change rien Ce qui faisait l'intérêt de ce genre de projo était ses munitions. Voir des bouts de films ou des photos directement tirées de la série, no problémo. Mais des dessins de merde réalisés par un tâcheron de première, no way!

4 commentaires:

  1. Honnêtement je pense que la teinte rouge est due au vieillissement du film. Soit il a mal été rangé soit le film n'était pas de la meilleure qualité mais si on regarde les diapos des années 70/80 on retrouve le même phénomène.
    Stocke-les bien à l'abri de la lumière.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me doutais que c'était ça. Quand je vois les vieux Polaroids de mes parents, ça rougit aussi pas mal parfois. Ces disques View-Master de Steve semblent toujours avoir été conservés dans leur pochette mais on ne peut rien contre l'air ambiant je pense.

      Supprimer
    2. Sans compter que la qualité du support peut également jouer :-/

      Supprimer
  2. Quand j'ai trouvé ce blog j'ai adoré trouver des reviews bien faites de jouets supers comme les Goldorak (qu'ils soient Marmit ou SOC), les Marvel Select que je ne connaissais même pas. J'étais bien content d'avoir des avis pour me guider dans mes achats. Il fallait aussi se taper des lignes et des lignes d'introspection imitation Dexter mais enfin c le deal, on se doute bien que le proprio s'en talque bien de renseigner le gogo lui ce qu'il veut c parler de lui comme tous les rédacteurs de blogs du genre, montrer sa belle collec' et se faire 4 ronds au passage, alors on accepte et on met un pouce vert qd même.
    Mais enfin ces jours-ci on n'a plus que les crincrins pourris en plastique jaune qui datent de Methuselah ou des trucs bizarroïdes qu'il aurait pas touché avec un bâton 3 ans auparavant, c'est chié !!!
    Vivement qu'il soit tanné des brocantes à la con et se remettre sérieusement aux trucs de vrai bourge.

    RépondreSupprimer

Related Posts with Thumbnails