mardi 7 janvier 2014

STEVE AUSTIN THE SIX MILLION DOLLAR MAN L'HOMME QUI VALAIT TROIS MILLIARDS - KENNER

Le mannequin Kenner de Steve Austin. Alors lui, c’est vraiment un souvenir précieux et marquant pour moi. Je crois que c’est le jouet qui m’a le plus éclaté quand j’étais gosse, juste après mes Goldorak. C’était également le premier « grand » jouet que je recevais en cette fin des années 70. Une figurine de 30 cm quand on a 6/7 ans, ça en jette. Et puis, c’était une représentation d’un être humain, avec son visage, son corps, ses fringues etc. On devait en prendre soin, comme d’un véritable être humain. Ce jouet vous responsabilisait.

Reçu en 1978 ou 79, je l’ai longuement gardé. Il rejoignit mon groupe de Big Jim, composé de l’agent secret (le chef), le karatéka en slip moulé et Captain Laser, rebaptisé « Laserman » par mes soins. Ensemble, ils formèrent une espèce de groupe plus ou moins gouvernemental, sans doute inspiré par les Vengeurs que je lisais déjà, et à laquelle vinrent s’ajouter un vieil Action Man blond donné et mes deux figurines d’Actarus et d’Alcor, qui entamaient déjà leur phase terminale. La mauvaise qualité de ces mannequins est proverbiale. Sans casque et dépouillés de leurs atours de feutrine, ils devinrent des « Machine Men », larbins électroniques comme il y en a toujours dans ce genre de groupe. A bord d’un camping car Mattel récupéré chez une cousine, toute cette clique hétéroclite s’en allait protéger le monde contre les méchants salopards qu’étaient le Maskatron bootleg ou mon Goldorak shogun, rebadgé en furieux robot géant inconnu de l'espace démolissant toute la ville. Un soir, l’androïde Alcor trahira ses amis au cours d’une de mes aventures toujours improvisées. Il se fera méchamment péter la gueule, réalisera sa faute, s'auto-détruira dans une explosion atomique pas piquée des vers, puis sera reconstruit avec les bouts restants et reprogrammé version "bien pensant". Un grand souvenir ! Trahison, rédemption, résurrection... Ça me rappelle quelque chose...


Dès le début de ce blog, j’avais consacré un post entier à Steve, agrémenté de photos trouvées sur le Net ainsi qu'un autre concernant ses pubs. C’était ma façon de lui rendre hommage pour le nombre incalculable d’heures de jeu qu’il m’avait procuré. Mais jamais je n’aurais cru le retrouver et l’ajouter à ma collection « moderne ». Ou presque.
Lors de la review du Cyberlab Popy, j’avais écrit que je n’avais jamais été attiré par l’achat de vieux jouets mais en fait, il y eut une exception, celle qui confirme la règle. C’était en 2012 je crois. Au cours d’un rapide coup d’œil sur un forum de collectionneurs, je fus attiré par une annonce de vente très alléchante. Un type vendait son mannequin Steve Austin et quelques accessoires pour moins de 100€, le tout en très bon état. C’était une occasion en or de retrouver un très ancien et très cher ami. Hélas, j’ai loupé la vente, à une heure près. Je n'ai jamais été doué pour ce genre de plan. Il fallait croire que Steve resterait dans ma mémoire pour toujours. Mais il ne faut jamais dire jamais.

Rencontrant ces derniers mois une rouquine collectionneuse, je lui confiais qu'avant elle, j'avais eu une liaison passionnée avec Steve Austin et il avait compté dans ma vie. Ce n'était pas tombé dans l'oreille d'une sourde. Le brunch chicos suivant, elle se pointait avec un sac orange, ce qui indiquait déjà le côté nostalgique du contenu. Dedans, le Cyberlab, chroniqué ici, et surtout, Steve. Et c'était pour moi. Vous auriez dû voir mes yeux à ce moment-là. Le petit garçon en moi prenait les commandes de l'avion et la maternelle rouquine l’a bien vu.
La poubelle volante du Capitaine Flam m'a fait plaisir, certes, mais c'était de la méthylamine à côté de ma joie de retrouver Steve. Mon Steve! Et en plus, il était complet vestimentairement parlant. Un bonheur rare.


Steve est toujours aussi fringuant malgré ses (au moins) 35 ans d'âge. Les vieux jouets, c'est comme le bon vin, ceux de qualité traversent le temps sans problème et se bonifient.


33 cm de haut. Un géant pour l'époque.


238 grammes.


Mais non, il ne s'est pas enduit la face d'autobronzant, c'est la lumière qui fait ça...


Un visage viril et en même temps paternel, avec un faux air de Belmondo. Cet oeil bionique, un peu trop large quand même, donnait un cachet assez flippant, comme si on lui avait arraché l'oeil. Je me souviens que mon père l'appelait "neunoeil"... Blasphème!


Sa tenue a plutôt bien résisté au temps.


Le froc a du kilométrage au compteur mais quand on court aussi vite que lui, forcement...


Les fameuses baskets rouges.


Mais non, Steve ne s'est pas pris une balle dans la tête, c'est là qu'on l'on collait son jeune nyeux pour voir à des kilomètres de distance grâce à la technologie bionique! Bon, en fait, on voit pas grand-chose, c'est assez flou mais le pouvoir de l'imagination arrange tout ça. Je me souviens que je nettoyais cet orifice avec un coton-tige à l'époque.


Cette grosse tige dans le dos m'a toujours semblé laide et inappropriée, on revient dessus plus bas.


Jambes bioniques inside.


Comment vouliez-vous avoir peur la nuit quand vous aviez un tel jouet pour vous protéger?


On nous a épargné la moustache de Steve.

L'original. Ma mère aimait BEAUCOUP cet acteur à l'époque...


Le fameux logo.


Steve court à 154751 km/h mais au ralenti... Dans les premiers épisodes de la série, on le faisait courir en accéléré. C'était tellement ridicule que les producteurs ont vite changé de stratégie. Donc, ralenti et le mythique bruit bionique.


Saut bionique! Dans la série, lorsqu'il sautait en l'air, c'était du reverse. En fait, il tombait. Il fallait qu'on soit jeune pour mordre à cet hameçon grossier.


Son bras bionique est bien utile pour déménager ou livrer des choses encombrantes...


Remontons-lui la manche pour découvrir ce fameux bras. On y découvre un revêtement gris métallisé, un sticker d'électronique ringarde que j'affectionne tant et un bouton jaune qu'il ne faut pas enlever... Quand on lui ouvrait la main, elle restait ouverte et en appuyant sur le bouton, elle se fermait d'un coup sec. C'est la "bionic grip" permettant ainsi d'agripper sa barre orange livrée avec ou son bloc-moteur pour le premier modèle. Aucun de ces deux accessoires n'était présent avec ce mannequin mais qu'importe. De toute façon, le système ici est cassé, la main ne reste pas ouverte. Les mécanismes de ce genre tiennent rarement le choc des années. Notons aussi que ce bras était recouvert d'une peau de caoutchouc couleur chair. Elle se roulait comme une capote pour découvrir le bras bionique. Comme pour mon mannequin d'origine, la peau ici n'a pas résisté au temps. Des peaux de remplacement, sorte de prépuce, sont en vente sur Ebay. Incroyable!


En roulant la manche jusqu'en haut, on découvre, non pas un tatouage sur le biceps, mais une grosse plaque d’électronique kitch. J'ai mis longtemps à la découvrir sur mon Steve d'origine car rouler la peau jusqu'en haut était difficile et je ne voulais pas le bousiller. Mais quand j'ai vu ça, j'étais vraiment surpris et content. Je me souviens aussi que cette plaque s'est détachée avec le temps. Pas grave, un bout de colle et c'est reparti pour de nouvelles aventures.


Bon, comme tout mannequin, la première chose que nous faisons est de le désaper pour voir en dessous. Ne niez pas, on l'a tous fait. Lorsque ma voisine de palier avait reçu son Ken, on l'a immédiatement mis à poil et nous avons été très déçus de ce que nous avons découvert... Bref, allez Steve, tu m'enlèves tout ce que tu as sur l'oignon!


A l'époque, Hong Kong ne faisait pas partie de la Chine... C'est à de petites choses comme ça qu'on voit qu'on est vieux.


Premier regard sur l'homme.


Pas de tétons.


Ni de poils, alors que Lee Majors en est couvert. Mais c'est aussi bien, surtout quand on voit les poils en plastique moulé du Big Foot bionique...


Les articulations de ce mannequin ont vécu, ça se sent tout de suite mais tiennent encore très bien. Une grande qualité.


Quand on l'a robotisé, on lui a fait un beau tatouage dans le dos...


Cet horrible bouton sert à faire lever le bras bionique. Ici, le mécanisme ne fonctionne plus, on a juste un "crouic crouic" désagréable quand on appuie dessus. Le ressort bionique interne a dû lâcher depuis le temps. Qu'importe, je ne l'utilisais presque jamais sur le mien et je n'aimais pas cette grosse tige qui lui sortait du dos. Les Big Jim au moins, ils avaient un bouton-poussoir qui épousait la forme du dos. C'était bien plus esthétique.


Enlevons le bras bionique.


Articulations solides.


Le fait de pouvoir enlever le bras permettait à Kenner de lancer un coffret de trois bras bioniques et un T-shirt en plus, à acheter séparément bien sûr... J'ai vu ce coffret dans une librairie, probablement en 1979 alors que j'avais déjà mon Steve. Ça m'a hanté pendant des jours. Hélas, il fut rapidement vendu. Grosse frustration. J'adorerai les trouver. A noter que la même chose existe pour les jambes. Steve, c'était Ikea Man, tout en kit!


Après le haut, passons au bas. Enlevons les pompes et que trouvons-nous? Des chaussettes! Steve n'est pas un putain de hipster toujours pieds nus dans ses godasses!


Retirons-les aussi.


Et oui Steve, il va falloir que tu y passes entièrement.


Voilà un homme, un vrai!


Même le slip est bionique!


Après l'homme, puis la femme et le chien, voici le kangourou bionique!...


Il attend son tour pour la visite médicale...


Pieds plats? Réformé!


- Bon, ben puisque vous ne voulez pas de moi, je me casse et je vais baiser Farrah Fawcett!

Petite photo bonus montrant les trois mannequins qui hantèrent bien des chambres à la fin des années 70. Le Spider-Man web blast ici évoque le Mego dont il doit tout d'ailleurs, Steve Austin, et le Superman Mattel, représenté ici par la figurine Hot Toys de Christopher Reeve. Vous aviez ça chez vous, alors vous pouviez mourir d'une maladie infantile, c'était pas grave, vous aviez réussi votre enfance.

40 après, l'immense Lee Majors est toujours poursuivi par une horde de fans ayant à la main leur mannequin Steve Austin, souvent d'époque. C'est clairement le rôle de sa vie.

21 commentaires:

  1. J'inaugure deux libellés avec cette review. Le premier est le libellé "Steve Austin" et le second, "reviews", tout simplement. Cela m'a permis de compter le nombre de reviews faites sur ce blog et on en est à 301! Je n'aurais pas cru. Et je n'ai mis que les posts avec des photos de jouets, je n'ai pas compté les posts nostalgiques.

    RépondreSupprimer
  2. zut alors , j'ai loupé ma jeunesse , je n'avais pas le superman
    par contre j'avais eu le coffret avec les 3 bras :) ca sauve un peu ma jeunesse alors !

    RépondreSupprimer
  3. j avais eu cette figurine en cadeau a l annonce de mon passage en CE2...
    j ai joué avec durant tout l été 79 et puis je l ai oubliée dans un square !
    quand je m en suis rendu compte il était trop tard... triste constat car mon steve était accompagné du faux maskatron : 2 disparus !
    j étais inconsolable...
    durant toutes ces années, j ai arpenté les vide-greniers avec l espoir de retrouver ces jouets mais sans succès...
    inconsolable je vous dis !
    et un beau jour de 2013 (34 ans après donc) j ai enfin pu mettre la main sur un très bel exemplaire de steve austin (merci internet)
    suivi quelques mois plus tard du fameux bootleg de maskatron !
    une joie de gamin est remontée en moi a la vue de mes "camarades" perdus ;)
    en tout cas merci pour cette review, car cette figurine le méritait vraiment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les gardiens doivent en trouver des jouets oubliés dans les parcs et jardins... Moi j'ai oublié mon seau et ma pelle à la plage en 1976. :)

      Supprimer
  4. C'était vraiment la série idéale : de l'action pour monsieur, de l'héroïsme et de la SF pour Kevin, et Lee Majors pour madame. Elles ont toutes fantasmé sur ce gars. Comme Marge Simpson.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui cette scène... Elle s'envole avec lui. :)

      Supprimer
  5. merci pour ce beau moment de nostalgie.

    RépondreSupprimer
  6. Peux-tu nous faire une photo avec le Superman du KC ? Je pense qu'il sera davantage à l'échelle. Et puis il est plus dans le trip "réunion des anciens combattants" tu ne trouves pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mieux serait de faire une photo avec le Spider-Man Mego et le Superman Mattel carrément...

      Supprimer
    2. Demande à ta rousse ma foi ! :) sur un malentendu, si elle a 300 euros à claquer pièce, ça peut passer ..

      Supprimer
    3. A propos, on dirait que j'ai été prophétique, ha ! Tu vas les faire ces photos ?!

      Supprimer
  7. Je sais que ça coûte en temps mais d'(ailleurs tu pourrais pondre une petite web série comme ça ! "Superman fait chier le monde", avec à chaque fois qq un qu'il va emmerder.

    RépondreSupprimer
  8. Au fait, les fringues vendues pour des figurines de 30 cm, comme il y en a ici:

    http://www.lacitedesnuages.be/boutique/liste_produits.cfm?type=229&code_lg=lg_fr&num=15&pag=2

    ...est-ce que ça irait sur Steve?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. SI c'est de la bonne taille ce serait génial mais il faut voir avec le bouton :(

      Supprimer
    2. Je suis bien capable de le scier... Je vais essayer avec quelques fringues que j'ai sur d'autres mannequins, ça pourrait être drôle. Rien que la chemise à fleurs de Bruce Campbell, aha!

      Supprimer
    3. Oui et puis si tu retiens ma suggestion de petits épisodes à la con ça t'ouvre de vastes perspectives.
      Au passage : pour la chemise hawaïenne tu ne pouvais pas me tomber ! http://www.lemagazinedesseries.com/index.php?option=com_content&task=view&id=582
      ça fera Ski Jablonski dans Raven !
      Et tu peux aussi toper des vêtements pour véritablement une poignée de clous sur Ebay, bcp, bcp moins cher que les liens que tu as mis (sans critiquer ton sponsor qui est très bien) ce qui t'économiseras ton crédit. Je le sais j'en avais acheté, des canettes de bière et des merdes dans le genre pour mon Jack Bauer.

      Supprimer
    4. J'ai fait des essais et Steve est un mannequin vraiment trop old school, il a beaucoup de mal à entrer dans les fringues des mannequins actuels, qui sont plus fluets que lui. J'ai fait des tofs, ça sera publié bientôt, c'était assez drôle. Pour les fringues, pas la peine de se ruiner dans des trucs trop modernes, dans lesquelles il ne pourrait peut-être pas rentrer d'ailleurs. Je vais voir avec ma tête rousse si elle a de la sape Action Man d'époque en stock.

      Supprimer
  9. Ah et (décidément on a bcp à dire sur ce mannequin) c'est ptê l'occasion de rechercher également le faux Maskatron dont je t'avais lié les photos. Il se vend lui aussi une bouchée de pain ... Quand on le trouve ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi pas mais je ne fais pas les brocantes et puis il ne m'a pas marqué non plus. Je m'en servais comme ennemi à chaque fois, preuve que j'avais senti son côté faux et fourbe... :)

      Supprimer
  10. http://www.20minutes.fr/cinema/1723783-20151104-mark-wahlberg-cinema-homme-valait-trois-milliards-fin-2017

    RépondreSupprimer

Related Posts with Thumbnails