lundi 25 avril 2016

LES TENUES DE STEVE AUSTIN - BIONIC FASHION - MODE BIONIQUE

Quand j’ai commencé à chercher du Steve Austin en février, je me suis dit :
- Bon, les accessoires style coffrets de bras et de jambes bioniques, ça ira mais pour les tenues, je vais en chier ! Il doit y en avoir 5643521 différentes !
Steve, c’est pas Barbie mais quand même. On sait tous que c'est sur les tenues que les fabricants se font le plus de fric. La figurine est souvent vendue à prix coûtant et ils se rattrapent ensuite sur les accessoires. C'est comme les imprimantes. La machine est quasiment donnée mais les cartouches d'encre, elles...
En fait, j’avais surtout en tête ce qu'avait fait Mattel avec Big Jim, les tenues sont salement nombreuses et je me disais tout bêtement que Kenner avait fait la même chose avec Steve Austin. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que L'Homme Qui Valait Trois Milliards n’avait que trois tenues différentes en tout et pour tout ! Trois tenues ! C’est vraiment minable ! Comment faisait-il sa semaine le pauvre ? J’en suis pas revenu.
D'un côté, ça m'a arrangé, car ce fut raflé en quelques jours mais de l'autre, je boudais un peu mon plaisir. Il y avait tant à faire avec lui là-dessus. Et les tenues différentes, c'est vrai que c'est cool. Quelle rombière je fais parfois !

Voyons ensemble ces trois tenues, ainsi que quelques bonus vestimentaires histoire de combler.

En guise d'introduction, on démarre par le Six Million Dollar Man classique et sa tenue rouge. Tout le monde la connaît. Elle fut de mise lors des deux premiers modèles, celui avec le bras mécanique soulevant son bloc moteur (1975) puis celui, toujours avec le même bras, mais avec la barre en plastique orange agrippée par la "bionic grip", la fameuse main qui se refermait dessus (1977). C'est ce second modèle que j'ai eu étant gosse en 1979, voir ici, et que ma Rouquine m'a offert en 2013, voir .

Gros plan. On trouve des chemises dans de sales états parfois, trouées, tachées, les fils blancs décousus etc. J'en ai déjà vu teintes en noir.

Le logo. Le trouver intact après tant d'années est un défi permanent. Il n'est pas cousu, juste collé. Il suffisait donc de laver une fois la chemise pour qu'il se barre.

Le trou dans le dos pour permettre au bouton de sortir. Pas très esthétique.

La figurine était toujours livrée avec sa paire de tennis rouges et ses chaussettes.

Le temps, et surtout les mites, n'ont souvent pas été très gentils avec ces tenues. Heureusement, il en existe en repro imitant parfaitement l'originale.

En voici une. Seules les chaussures, et la figurine évidemment, sont d'origine, tout le reste est de la repro. Tenue, chaussettes, logo, peau recouvrant le bras et c'est nickel. Il faut quand même un sacré taux de snobisme pour cracher dessus et préférer l'originale pleine de trous. Quant à ceux qui me diront qu'ils ont l'originale neuve, ça veut donc dire: "collectionneurs de boîtes ne les ouvrant jamais" et vous savez ce que je pense de ces braves gens...

On enchaîne avec le Steve Austin "Biosonic Arm" ("bras bionic karaté" en vf), sorti en 1978. Ce fut la dernière figurine de la gamme et elle a subi pas mal de changements par rapport aux deux premières. Tout d'abord la tenue. Le froc rouge fut remplacé par un jean. La chemise, elle, garde la même forme mais est faite d'un tissu plus épais et comporte des bandes horizontales au milieu, façon "sport", très à la mode à l'époque grâce à la folie du jogging qui laissa tant de cadavres dans le moindre parc... Cela allait surtout avec la figurine de Super Jaimie et son survêtement sortie à la même période. Alors que L'Homme Qui Valait Trois Milliards entamait sa dernière saison à la télé, Super Jaimie, elle, débutait et triomphait. Sans elle, cette nouvelle figurine de Steve ne serait jamais sortie je pense. Je dois avouer que cette tenue est devenue ma préférée depuis peu. J'adore son jean.

Même logo, toujours collé.

Là aussi, même baskets rouges et chaussettes. A noter que les baskets de cette dernière mouture sont bien plus fines question plastique que les premières. Ça se sent tout de suite au toucher. Ces dernières sont presque molles dans la main alors que les premières étaient plutôt rigides. Evidemment, de par leur finesse, les dernières ont moins bien résisté au temps. On en trouve pas mal de fendues ou cassées dans les parties soumises à des torsions.

Verso. Toujours la balle dans la tête à l'arrière, pour voir grâce à l'oeil bionique mais plus de trou disgracieux dans la chemise pour laisser passer le bouton dorsal. A-t-il disparu?

Voyons ça, on vire la liquette.

Verso, plus de bouton! Il était temps. Etant gosse, je trouvais déjà que ce bouton-poussoir sortant du dos était vraiment moche.

Le bras aussi a été changé. Plus de peau dessus! On perd quelque chose là quand même. En haut, on voit un cache.

On l'enlève.

Sa face, verso.

Et dedans. Steve a été mis à jour question bionique...

Terminé le bouton-poussoir mais cela a été remplacé par le "Biosonic Arm". On fait tourner le bras gauche et, suivant la vitesse que vous l'avez actionné, l'autre, le bionique, s'abat plus ou moins fort. Je pense que ce truc provient de deux choses, d'une de Big Jim, avec son fameux karatéka, mais aussi de la grande mode de la fin des années 70 aux USA sur Bruce Lee et les films d'arts martiaux. Cette figurine était livrée avec des parpaings et des planches à casser dessus. Ça, j'ai pas en stock mais je pense que je survivrai car, d'une part, ça semble bien cheap et, de l'autre, j'ai beaucoup mieux.

Voyez! Le Steve Austin "Biosonic Arm" est surtout connu pour sa gourmette en métal doré livrée dans la boîte. Quelle ne fut pas ma joie en la découvrant dans un lot raflé à vil prix! Surtout que le vendeur ne l'avait pas du tout mentionnée!

Le vrai chic parisien!... Lorsque je l'ai eue, je l'ai mise de suite à mon poignet et je l'ai montrée à la Rouquine. Elle qui raffole des bijoux clinquants sur les hommes, façon marseillais, elle m'a de suite dit, avec amour et désir dans la voix: "Tant que tu porteras ça, nous ferons chambre à part, tu ne ne m'adresses plus la parole et ne t'avise même pas de me toucher ou je hurle!"

Avant d'attaquer les tenues pures et dures, attardons-nous sur le T-shirt, fourni dans le coffret de bras bioniques, et le short dispo dans celui des jambes. Comme vous le voyez, tout est déjà installé pour ma sixième vitrine (oups! Je l'ai dit ou pas?) Steve galope dans la bonne tenue qu'il faut avec ses guibolles 8bits...

Quand je pense que ce Steve était une épave à la base. A poil, bras bionique avec la main en moins et jambes défoncées. 2€ la figurine. Une fois reçue, le bras fut remplacé par un en parfait état et recouvert d'une nouvelle peau, et les jambes échangées avec une paire bionique provenant d'un lot en loose, tout comme le T-shirt et le short. Une paire de chaussettes repro et hop! Je pourrai le revendre 70€ si je voulais.

Trou prévu pour le bouton dorsal.

Allez, on attaque les tenues. Voici la première, la "OSI Undercover Assignment", elle fait partie de ces trois tenues vendues séparément. On l'a trouvée en blister avec la Rouquine au début de l'année, voir ici. En vf, elle était vendue sous le nom de "Mission Secrète".

Verso. Le jean, c'est indémodable.

Une rappe à fromage bionique... Ce bidule est livré avec un câble le reliant au bras de Steve mais je ne l'ai pas. Même chose pour un petit bracelet de la même couleur.

Les pompes caramel sont un grand moment! On dirait les godasses de Mickey! Cette tenue est livrée sans chaussettes. J'en ai ajouté une paire depuis ces photos. Pas de putain de hipster chez moi, même bionique!

Sous sa chemise en jean, Steve est nu. On est viril ou on ne l'est pas hein... Je crois avoir vu des stickers à coller sur sa poitrine pour simuler ses poils. N'oublions pas que Lee Majors fait partie de ces mecs velus.

Devant, la tenue portée et derrière, en blister. On voit le tuyau et le bracelet. C'est la seule que j'ai sous cette forme. J'en ai vu passer pas mal en boîte, même à des prix très acceptables, mais ça ne m’intéresse pas. Je préfère une tenue complète en loose que je pourrai mettre sur un Steve, c'est nettement plus représentatif. Et c'est plus facile à exposer car ces blisters sont bien trop grands.

La tenue astronaute. On ne pouvait y échapper. Steve a marché sur la lune dans la série, et même sur des astéroïdes. En vo, cette tenue s'appelle "Mission To Mars" et en vf "cosmonaute", ce qui est une hérésie car "cosmonaute" est une appellation uniquement employée pour les Russes. On dit "astronaute" pour un américain. A noter que la version canadienne disait aussi "cosmonaute" dans le générique des premiers épisodes.

Elle se présente ainsi.

J'ai eu cette tenue pour peu cher mais il y avait un revers de médaille, une tache de café dessus...

...et un logo plus que passé. Ce logo a été déplacé d'ailleurs et cousu. Il est collé sur la poitrine à la base, comme les autres. J'ai essayé de laver la combinaison (vous auriez dû me voir en train de faire ma petite lessive à la main, avec du Génie Sans Bouillir...), mais ça n'est pas parti. Ce genre de tache est un enfer. Qu'importe. La tenue était complète et vraiment donnée. Je trouverai bien un jour dans un lot la combinaison nickel.

Verso. Le bouton-poussoir a été utilisé de manière intelligente dans le backpack, on dirait un voyant lumineux rouge. Par contre, la combinaison est un peu courte, elle arrive tout juste aux bottes, c'est pas très joli. Notez que le trou dans le casque permet d'utiliser l'oeil bionique de Steve et de voir, quand la visière orange-rouge est baissée, comme sur Mars. C'est tout con mais ça marche super bien.

La visière se relève. Bon alors tout ça est bien gentil, mais j'ai quand même trouvé que cette tenue d'astronaute faisait un peu pitié. Quand on est sur Mars, on ne sort pas avec un pyjama en coton blanc! Et je me suis souvenu que j'avais un Action Man lui aussi en tenue d'astronaute, voir ici.

Sortons-le et comparons-le avec Steve. Notre ami bionique reste encore la plus grande de toutes les figurines articulées. Plus de 33 cm de haut, c'était incroyable d'avoir ça en pognes à l'époque. Bref, malgré quelques centimètres de moins, je pense que la tenue d'Action Man devrait quand même aller sur Steve. Essayons.

Désapons tout d'abord nos deux gugusses. Ce Steve fut aussi récupéré en tant qu'épave, il était carrément amputé de son bras bionique celui-là. Pas de problème pour moi, j'ai de la pièce détachée en stock. Un autre bras issu d'un lot de loose et hop! Ma maison est un refuge pour Steve maltraités... Pendant qu'on y est, on peut admirer la merveilleuse anatomie d'Action Man, surtout le bas des jambes...

Steve chausse peut-être du 48 mais Action Man, c'est du 32 lui...

On met la tenue, ça serre un peu à l'entrecuisse... Et oui, Steve est un grand modèle et la plupart des fringues ne lui vont pas, on l'avait déjà vu ici.

Pour les bottes et les gants, j'ai remis ceux de Steve, je les trouve mieux. Le casque a été fixé comme j'ai pu. Action Man n'est pas très content...

Y'a un sacré courant d'air au niveau du cou...

Malgré ça, cette tenue est bien plus réaliste que celle de Steve.

Prêt pour Interstellar 2 !

Le casque d'Action Man peut être mis aussi, mais il faut un peu forcer.

Maudit reflet...

Si vous avez un casque transmetteur, issu d'un porta-communicator ou d'un back pack radio, vous pouvez le lui mettre. Avec celui de la tenue d'astronaute par dessus, ça apporte un plus pas dégueu.

Dernière tenue, la "Test Flight at 75000 feet" en vo et "pilote d'essais" en vf, faute incluse... Y'a pas de S à "essai". Entre le "cosmonaute" et ça, ils étaient doués à l'import chez Meccano... Bref, tout le monde aura compris que c'est une tenue de parachutiste. Comme tous les astronautes, Steve Austin est un pilote d'avion avant toute chose. Cette tenue flashy me botte bien. J'adore ses après-ski bleus.

Verso. Ce Steve a des jambes de laine et tient assez mal debout tout seul. Après une belle chute dans la vitrine et, sans que son parachute ne se soit ouvert, je lui ai mis un tuteur. Certaines figurine ont bien vécu et leurs articulations sont désormais un peu à la peine. Finalement, un jouet, c'est très humain...

La montre est là, on ne peut pas la louper...

Les lunettes aussi. Cette tenue est complète. A ce propos, certaines de ces lunettes sont bleues. Les miennes, non, juste fumées. Pourtant, ce sont bien les mêmes. Très bizarre. Peut-être qu'il y a eu une variation entre la vo et la vf.

Quand on enlève le sac du parachute, on constate que c'est un bout de plastique creux et cela finit de nous renseigner sur toutes ces tenues: c'est pas de la grosse qualité! Le tissu est très mince, les finitions grossières, les accessoires ultra basiques. Kenner ne s'est pas fait chier, et on constate la même chose avec les playsets, on y reviendra. Mais on se souvient que Mattel ne faisait pas vraiment mieux là-dessus. Et comme je l'ai dit plus haut, c'est avec ces tenues que les fabricants gagnaient le plus d'argent. On comprend pourquoi maintenant. Steve Austin aurait tout de même mérité plus de tenues, ce n'était pas les idées qui manquaient. Et avec les années 70, nous aurions pu avoir des choses merveilleusement horribles. Quand la Rouquine me montre ce qu'à fait Mattel sur Ken à la même période, mhhhh...

3 commentaires:

  1. Très belle review.Je serai curieux de voir une photo d'ensemble de cette vitrine.

    RépondreSupprimer
  2. Mouais. Plus victime que fashion.
    J'ai rencontré un mec de droite une fois : il avait 10 fois plus de classe.
    Le bon état de ses frusques est épatant.

    RépondreSupprimer

Related Posts with Thumbnails